Change_Langue

Marche solennelle pour orchestre et musique militaire

Marche solennelle pour orchestre et musique militaire


Editer
Op. -
RO 154
D 091, 064
1868 ?, Montevideo
[ 0.00/5 | 0 votes ]
Votre note (de 1 à 5)

(vous pouvez toujours modifier plus tard cette note avec votre pseudo)
Votre Nom (ou pseudo)
Votre e-mail (facultatif)

Dédicace :

Genre : Marche

Style : -

Tonalité : -

Difficulté : Difficile


Extrait ou morceau intégral :
Igor Buketoff - Samuel Adler : Extrait
(Achetez l'album sur amazon.fr)

Partition(s)

Marche solennelle pour orchestre et musique militaire
Version pour piano solo publiée par Napoleon
(from John Cary Lewis PhD diss.)

Interprète(s)
-


Commentaires, Informations sur l'Oeuvre :

[1] : Les voyages extraordinaires de L.M. Gottschalk ou Notes of a pianist , [2] : Biographie de F.Starr, [3] : Biographie Vernon Loggins, [4] : Life & Letters de L.M. Gottschalk, [5] : Livret de CD (principalement ceux de l'intégrale de P.Martin...)
Gottschalk a peut-être composé plusieurs marches solennelles. Au Brooklyn Athenaum, le 14 octobre 1856(1), Gottschalk joue une Grande Marche Solennelle, fragment du concerto en Fa". Il s'agit alors peut-être de ce qui deviendra l'apothéose. Il rejouera une version plus aboutie de cette marche solennelle à Mayagüez, Porto-Rico.

La marche solennelle dont il est question ici, dédiée, comme Apothéose, à l'empereur du Brésil, et aussi appelée Marche Héroïque, est une oeuvre différente.
Elle aurait d'abord été composée en 1866 puis révisée selon les pays visités. Ainsi, on note une Marche triomphale solennelle au Chili jouée le 16 aout 1866(2). Ensuite, nous avons une marche solennelle à Montevideo en novembre 1868 et enfin une marche solennelle jouée au concert monstre de Gottschalk à Rio de Janeiro en Novembre 1869.
Il existe plusieurs manuscrits de cette dernière version. L'un, appartenant à Espadero et acquis par la New York Public Library en 1948, contient de nombreuses parties instrumentales. L'autre, oeuvre d'un copiste, n'est pas totalement complet et est prévu pour large orchestre et fanfare militaire, d'où le titre. Appartenant à A. Carvalho, il a été récupéré par Eugène List et donné à la New York Public Library en 1967. Ces manuscrits ont permis à Donald Humsberger de réaliser une version orchestrale pour Eugène List. Pour les parties incomplètes, il s'est servi de la version pour piano solo arrangée par Arthur Napoleons3. Gottschalk ayant aussi joué cette marche solennelle pour piano solo, la version de Napoleon a des chances d'être en fait de Gottschalk lui-même. Cette version se trouve à la fois à la bibliothèque Nationale de Madrid et à celle de Rio de Janeiro. Nous avons pu la récupérer à partir de la thèse de John Cary Lewis, 19714. La version reconstruite par Humsberger, dont nous pouvons écouter ici un extrait, peut s'acheter dans le commerce.

1. F. Starr, Louis Moreau Gottschalk, 1995
2. J. Doyle, Louis Moreau Gottschalk, a bibliographic study and catalog of works, 1983
3. R. Offergeld, The centennial catalogue of the published and unpublished compositions of Louis Moreau Gottschalk, 1970
4. J. Lewis. A study and edition of recently discovered works of Louis Moreau Gottschalk,Eastman school of Music, Univ. of Rochester, 1971.


Contributeur(s) :EDSO - Jbd -