Change_Langue

Isaura di Salerno

Isaura di Salerno


Editer
Op. -
RO 125
D -
1859, Guadeloupe
[ 3/5 | 1 votes ]
Votre note (de 1 à 5)

(vous pouvez toujours modifier plus tard cette note avec votre pseudo)
Votre Nom (ou pseudo)
Votre e-mail (facultatif)

Dédicace :

Genre : Autre

Style : -

Tonalité : -

Difficulté :

Partition(s)

-

Interprète(s)


Commentaires, Informations sur l'Oeuvre :

[1] : Les voyages extraordinaires de L.M. Gottschalk ou Notes of a pianist , [2] : Biographie de F.Starr, [3] : Biographie Vernon Loggins, [4] : Life & Letters de L.M. Gottschalk, [5] : Livret de CD (principalement ceux de l'intégrale de P.Martin...)
Il s'agit d'un opéra séria en trois actes que Gottschalk aurait composé, ou tout du moins entamé l'écriture.
F. Starr indique que le livret pourrait être basé sur le roman "Izaura" de l'écrivain espagnol Antonio Camino, publié en même temps que la visite de Gottschalk en Espagne.
Basé sur le thème classique des opéras (meurtre et vengeance), cette oeuvre fut peut-être perdue dans la tempête de neige subie par le train de Gottschalk dans le Maryland en 1856. Il semble toutefois l'avoir re-écrite ensuite. Robert Offergeld voit dans Isaura, prénom provenant d'Asie mineure, une référence aux empereurs romains d'origine isaurienne. Rappelons qu'Isaura était la capitale d'Isaurie, région se situant autrefois au niveau des monts Taurus en Turquie. Cet opéra aurait ainsi pu avoir du succés en Europe et en Asie mineure où Gottschalk prévoyait peut-être aussi d'aller (cf la Grande Marche pour le sultan).
Clara Gottschalk Peterson cite une lettre envoyée de l'éditeur de musique Victor Préalle de Rio de Janeiro à un de ses amis. Dans celle-ci, ce dernier indique qu'Isaura du Salerno était la composition favorite de Gottschalk sur laquelle il travaillait constamment pour la perfectionner. Nous comprenons ainsi que cette œuvre, complète ou non, doit exister quelque part et qu'il est indispensable de pouvoir la récupérer.


Contributeur(s) :Barnypok - EDSO - Jbd -