Change_Langue

Images_de_LMG

Messe pour Gottschalk

 

Cette illustration d'Agostini fait référence à la messe célébrée pour le salut de l'âme de Gottschalk par la société philharmonique Fluminense le dimanche 26 décembre 1869 à l'Eglise de Saõ Francisco de Paula

Cortège funèbre

 

En bas, nous pouvons voir le corps de Gottschalk embaumé par le Dr. Costa Ferraz au Salon Philarmonique Fluminense de Rio de Janeiro.
En haut, le cortège funèbre rassemblant un grand nombre de Brésiliens.

Dernier Festival de Gottschalk

Dernier grand festival de Gottschalk à Rio de Janeiro le 24 et 26 novembre 1869, peu de temps avant sa mort.
Le texte au-dessous, en brésilien, est :

"Enchente real por todos os lados ! A scena encheu-se de musicos, a plateia e os camarotes encherão-se de melodias e o bolsos do grande artista encherão-se de contos de reis ! Que enchente!
Traduction
Un réel débordement de toutes parts. La scène s'est remplie de musiciens. La salle et les cabines se rempliront de mélodies et les poches du grand artiste se rempliront de millions de réaux (monnaie brésilienne). Quelle foule !!

L'illustration nous permet de voir l'agencement des musiciens avec la place centrale de Gottschalk. Remarquons notamment les nombreux tambours des diverses fanfares militaire. (7 bandes de la garde nationale, 1 régiment de cavalerie, 1 bataillon d'artillerie, 3 bataillons de marine...) de même qu'un grand nombre de cuivres.

Le programme de ce concert était :

  1. Grande Fantaisie sur la Marche de Faust ; Gottschalk.
  2. Phantasia para rabeca.                              Luigi Elena
  3. Grande Tarantelle avec accompagnement d'orchestre;   Gottschalk
                                 3/4 d'heures d'entracte pour permettre l'installation de l'orchestre de 650 musiciens.

    Grand Festival
  1. Marcha da Consagração do Profeta ; Meyerbeer.
  2. Ouverture de la Chasse du Jeune Henry ; Mehul
  3. Andante de la Symphonie romantique Nuit des Tropiques ; Gottschalk.
  4. Grande Marche Solennelle, dédiée à S.M. l'Empereur du Brésil ; Gottschalk.

 

Le monde pleure Gottschalk

 

Dans cette illustration symbolique, l'Europe, les Etats-Unis et l'Amérique du Sud pleurent avec un ange la mort de Gottschalk.

Buenos Aires en 1869

Sur cette Caricature, on peut voir Gottschalk en "maître tout puissant", avec ce qui semble être son valet Firmin Moras en arrière plan portant toutes les médailles de Gottschalk et un pauvre transporteur. La médaille que porte Gottschalk contient les premières notes du "Bananier".

Page 1 sur 2